Une femme dans le BTP, ce n’est pas cliché

Dans le secteur très masculin du BTP, Amel a bien l’intention de montrer que les femmes ont leur place, tout en contribuant à la transition écologique.

Amel a toujours voulu créer sa société. Toute petite, elle avait déjà des idées de business.

« À 8 ans, quand on me demandait ce que je voulais faire, je disais : je veux être ma patronne ! », se souvient-elle amusée.

Pourtant, Amel commence sa vie professionnelle dans un emploi salarié au sein du service comptabilité d’une entreprise qui fait travailler des personnes en situation de handicap dans des grands groupes.

Elle apprécie cette expérience mais son désir d’indépendance la décide à tout quitter pour créer sa boîte avant 25 ans. Au détour de conversations, elle se forge une conviction : le bâtiment est un secteur passionnant et au cœur des enjeux d’avenir de la transition écologique. En effet, 80% du parc immobilier français est mal isolé et les propriétaires doivent se mettre aux normes d’ici 2020.

En 2016, elle crée son entreprise de travaux dans ce domaine très masculin du BTP. Elle commence par vendre des petits matériaux aux artisans puis décide de se spécialiser dans les chantiers d’isolation thermique.

Malgré un business plan bien ficelé, son projet ne parvient pas à convaincre les banques de lui accorder un prêt.

« Les banquiers auxquels je me suis adressée m’ont dit, qu’en tant que femme si j’étais venue les voir pour ouvrir un salon de coiffure ça n’aurait posé aucun problème, mais que pour un projet dans le BTP, c’était trop risqué de me financer… ».

C’est alors qu’elle sollicite un microcrédit auprès de l’Adie qui lui permet de financer son stock de matériel.

Son conseiller, Rachid, lui fait confiance et lui apporte un soutien sans faille, l’accompagnant dans les aspects complexes de la création de son entreprise, l’encourageant à se former et à développer son réseau.

 « Je n’ai jamais été aussi épanouie. J’ai trouvé le secteur dans lequel je me vois travailler toute ma vie. »

Amel
Entreprise de BTP et isolation thermique

Passionnée par l’entrepreneuriat, Amel se forme également continuellement, que ce soit pour apprendre à gérer son temps, pour renforcer ses compétences sur la prospection commerciale ou encore suivre les constantes évolutions de son secteur.

Pour être prise au sérieux et même si ce n’est pas elle qui réalise les chantiers qu’elle pilote, elle décide de passer un CAP en BTP, qu’elle obtient tout en gagnant le respect de ses collègues masculins.

« Dans un domaine aussi masculin que le bâtiment, quand on est une femme, si on n’y connaît rien, on risque de passer pour une rigolote. »

Au cours de cette formation, elle découvre surtout un métier qui la passionne de plus en plus, alliant l’intelligence de l’esprit et l’intelligence de la main.

Dans l’avenir, son souhait est de faire l’acquisition d’un entrepôt puis d’une boutique ayant pignon sur rue afin de pouvoir mieux présenter ses produits et proposer son service d’isolation thermique à un plus large public.

 

Partager sur