L’Adie organise une semaine dédiée à l’entrepreneuriat !

Parce qu’elle n’accepte pas le gâchis des talents qui ferait qu’en France la création d’entreprise serait réservée à ceux qui ont de l’argent, des diplômes ou des relations, l’Adie organise une semaine dédiée à l'entrepreneuriat, afin que toute personne qui en a le projet, l'envie, la conviction, puisse devenir entrepreneur. Rendez-vous du 28 janvier au 2 février 2019.

Au programme : 

  • une étude inédite pour épingler les idées reçues qui empêchent les Français d’entreprendre
  • une nouvelle campagne d’information pour faire mieux connaître la création d’entreprise
  • des événements d’information dans toute la France et des conférences pour faciliter la création de son entreprise
  • des Facebook lives avec Ryad Boulanouar, co-fondateur du Compte Nickel, pour aider les entrepreneurs à dépasser les obstacles au développement de leur activité

Promouvoir le droit à l’initiative économique pour tous

Chaque année, les plus de 16 000 entrepreneurs financés et accompagnés par l’Adie – dont 42%  étaient au minima sociaux avant de se lancer et 1/4 n’ont pas de diplôme – démontrent que chacun, même sans capital, même sans diplôme, peut devenir entrepreneur s’il a accès au crédit, à un accompagnement professionnel, personnalisé, fondé sur la confiance, la solidarité et la responsabilité.

Plus qu’une semaine d’information, cette semaine dédiée à l’entrepreneuriat a l’ambition d’être un véritable manifeste de déclaration du droit à l’initiative économique pour tous ceux qui en ont le désir, exprimé ou étouffé, que ce soit par leurs propres craintes ou par les messages limitants et les obstacles dressés par la société.

En effet, si 30% des Français expriment le souhait de créer leur entreprise, beaucoup d’entre eux n’osent pas passer à l’acte. Voilà pourquoi l’Adie révélera les résultats d’une étude inédite en son genre sur les idées reçues des Français concernant la complexité et l’accessibilité de la création d’entreprise.

Du 28 janvier au 1er février, les équipes de l’Adie et ses partenaires déploieront toute leur énergie à travers plus de 200 événements partout en France et en ligne pour rendre simple, accessible et intelligible ce qui est perçu comme complexe, et faire évoluer les représentations de la société sur l’entrepreneuriat et le crédit.

Refuser le gâchis des talents 

Si le discours et l’identité de marque de l’Adie évoluent, c’est aussi parce que la société change. Aujourd’hui, beaucoup de personnes souhaitent être autonomes. C’est pour eux un rêve. Ils ne deviennent pas entrepreneurs uniquement parce qu’ils sont au chômage.

Fabriquer des queues de sirènes, faire de bons savons, concocter d’exquises confitures, savoir vendre des instruments ingénieux, fidéliser une communauté de passionnés autour d’un sujet ultra pointu, choisir des vêtements avec goût….

Il y a des talents qui semblent anodins ou surprenants et qui nourrissent de grands projets chez ceux qui osent les cultiver.

Parce que l’Adie sait déceler le potentiel là où d’autres ne le voient pas, et qu’elle refuse les gâchis des talents, l’association lancera une grande campagne de sensibilisation.

A suivre :

Tous les événements dès le 15 janvier sur : http://www.rdv-adie.org/evenements/

Partager sur