Qui sont vraiment les femmes qui entreprennent ?

Les femmes financées par l’Adie ressemblent à toutes les femmes qui entreprennent, comme Magali, Mayannick, Fatima, Fatiha, Amel, Véronique, Emmanuelle, Flora, Sarah Fanny et Martina.

La Bataille pour l’entrepreneuriat féminin se gagnera sur le terrain des représentations

Ce sont des femmes battantes, qui rebondissent après un licenciement ou un divorce. Des femmes qui osent faire d’une passion un métier ou qui créent leur propre emploi afin de relever le délicat défi d’équilibrer vie professionnelle et vie familiale.

Dans les magazines, on ne voit que des start-upeuses, diplômées de grandes écoles, avec des vies instagrammables et qui réalisent des levées de fonds de plusieurs millions d’euros. Difficile pour toutes celles qui ont des idées mais n’entrent pas dans ce moule d’avoir confiance et de se projeter dans la peau d’une cheffe d’entreprise. Et ça se voit dans les chiffres.
 Alors qu’elles ont autant envie d’entreprendre que les hommes (18 % des femmes vs 23% des hommes*), les femmes ne représentent que 30% des créateurs d’entreprise en France. Et quand elles se lancent, elles initient des projets plus modestes que ceux des hommes, ce qui explique que la moitié d’entre elles se lancent avec moins de 8000 euros.

Toutes les femmes de l’Adie
Une des manières de lever les freins à la création d’entreprise par les femmes est de déconstruire les stéréotypes autour de l’entrepreneuriat féminin en mettant en avant des modelés réalistes, dans lesquels il est possible de se projeter.

Femme et chef d’entreprise, ça s’accompagne

Les femmes sont plus souvent demandeuses d’un accompagnement ( 30% des femmes vs 24% des hommes***).
Et alors qu’elles créent des entreprises qui réussissent aussi bien que celles des hommes, elles se risquent moins qu’eux à investir dans leur développement.

Pour inciter les femmes à libérer leur audace et leur énergie créatrice, nous avons constitué une galerie de portraits de femmes inspirantes accompagnées par l’Adie et recueilli les conseils d’entrepreneures audacieuses comme Maria Nowak, Sabrina Roubache et Valérie Rocoplan.

 

 

*- Source : APCE 2012
**- Source : APCE 2012
***- Source : OpinionWay 2017
Partager sur